Présentation

Après l’énorme succès mondial de l’ARM-200F, JEOL présente son successeur : le NEOARM.

Reprenant tout ce qui a fait la réussite de l’ARM-200F, le NEOARM y ajoute de nouvelles fonctionnalités pour aider les chercheurs à aller encore plus loin. Nous n’avons pas amélioré que les performances de notre MET corrigé, nous nous sommes également attaché à le rendre plus agréable et plus simple à utiliser afin de mettre son incroyable puissance au service de tous.
Le NEOARM combine à la fois la résolution spatiale, le fort ou le faible courant, et la résolution énergétique de la source.
Le NEOARM possède la meilleure résolution garantie en usine en STEM à 200 kV de 70 pm grâce à notre nouvelle source froide JEOL. Cette source froide est beaucoup plus souple d’utilisation qu’un monochromateur et permet de descendre à 0,3 eV avec une brillance réglable. Cette nouvelle technologie de pointe froide, s’utilise immédiatement après le flash. Le Flash purifie la pointe et permet d’avoir une sonde plus petite et plus monochromatique : Flash and go : rapide et efficace.

De très nombreuses fonctionnalités ont été développées pour le NEOARM :

  • Tout d’abord, il travaille avec un poste déporté (remote control). Ceci permet notamment de mieux s’adapter aux différents environnements de salles. Cependant, afin que ceci ne détériore pas le confort et la rapidité d’utilisation qu’apportait la réactivité de l’écran fluorescent, le NEOARM possède en standard deux caméras de visualisation ultra rapide.
  • La gamme de tension réglable du NEOARM est désormais en 30 kV à 200 kV.
  • Notre nouveau correcteur d’aberration sphérique pour le STEM : l’ASCOR, est capable de corriger jusqu’au 6ème ordre. Il résulte de l’association du Cold FEG et de l’ASCOR la plus faible aberration chromatique jamais vue ce qui explique notamment les excellentes résolutions même à 30 kV.
  • Le correcteur d’aberration sphérique pour le TEM a également été retravaillé. La nouvelle génération du CETCOR inclue notamment le DeScan System.
  • Afin que vous puissiez profiter pleinement de ces nouveaux correcteurs, JEOL à implémenté dans le logiciel du NEOARM son système COSMO™ d’alignement automatique des correcteurs. COSMO™ ne nécessite bien entendu aucun échantillon spécial pour être lancé, il alignera simplement et efficacement vos correcteurs pour rendre accessible à tous, l’accès à la résolution atomique.
  • NEOARM accueille également la nouvelle évolution de son célèbre ABF : L’e-ABF qui permet d’améliorer la résolution et le contraste de vos images sur les éléments légers (solution unique à JEOL).
  • Le développement de Perfect Sight est également un tournant dans le monde des détecteurs HAADF. Ce détecteur hybride fournit un contraste amélioré et de parfaites images STEM quantitatives quelque soit la tension d’accélération.

Infos complémentaires

Appli. correcteur Cs STEM

  • Voici un article de 'Semiconductor  science and technolgy (31 2016)' sur la quantification à l'échelle sub-nanomètrique du contraste HAADF, et de son intérêt pour contrôler la composition des couches ultra-fines. : “ Sub-nanometrically resolved chemical mappings of quantum-cascade laser active regions ” par : Konstantinos Pantzas, Grégoire Beaudoin, Gilles Patriarche, Ludovic Largeau, Olivia Mauguin, Giulia Pegolotti, Angela Vasanelli, Ariane Calvar, Maria Amanti, Carlo Sirtori and Isabelle Sagnes.
  • Xavier sauvage du GPM de Rouen nous livre un très bel article dont le but est de clarifier le rôle exact de l’étain dans les cinétiques d’oxydation de CuSn, avec une attention particulière portée à la nucléation et à la croissance des nano-particules SnO2, précipitant dans la matrice de cuivre (cfc). Dubey et  al. ont mis a profit différentes techniques S/TEM (HRTEM, EFTEM, HR-STEM, STEM HAADF) sur un JEOL ARM200F corrigé sonde pour l’analyse des particules SnO2.Cette étude permet de mieux comprendre les différents mécanismes présents lors de l’oxydation de CuSn. Vous y trouverez également de très bels images HAADF
  • Atomic-scale characterization of the nucleation and growth of SnO2 particles in oxidized CuSn alloys ”. M. Dubey, X. Sauvage, F. Cuvilly, S. Jouen, B. Hannoyer, Scripta Materialia 2012.
  • Les nouveaux alliages plus légers et plus résistants sont des enjeux majeurs de l’aéronautique. Williams Lefebvre (GPM) nous livre une très belle étude sur les alliages Mg-Nd un concurrent sérieux des alliages base aluminium. De remarquables photos HAADF Ultra haute résolution (ARM-200F) nous montre la précipitation des chapelets d’atomes de Nd dans leur matrice de Magnésium.
    APPLIED PHYSICS LETTERS 100, 141906 (2012) W. Lefebvre, V. Kopp, and C. Pareige
    ‘Nano-precipitates made of atomic pillars revealed by single atom detection in a Mg-Nd alloy’

Appli. correcteur Cs MET (image)

Image Haute résolution réalisée par le laboratoire du Prof Christian Ricolleau (MPQ paris 7) avec un ARM-200F Cold FEG.
Il s'agit de nanoparticules de CoPt qui ont poussées en épitaxie sur un substrat de NaCl.
Certaines formes des cubes et d'autres formes des triangles sur la surface du substrat.
Ces nanoparticules ont été fabriquées pour étudiées l'influence de la taille sur la température de transition de phase ordre / désordre qui intervient dans cet alliage.
Jamie H. Warner, Elena Roxana Margine, Masaki Mukai, Alexander W. Robertson, Feliciano Giustino, Angus I. Kirkland Science 13 July 2012: Vol. 337 no. 6091 pp. 209-212
Le graphène est un cristal bidirectionnel possédant des propriétés intrinsèques (mobilité électronique, vitesse de déplacement des électrons, auto-refroisissement très rapide, …) très intéressantes pour des applications dans le domaine de la micro-électronique. Warner et al. ont étudié la dynamique des paires de dislocations et leurs impacts sur la structure cristalline du graphène. Les dislocations ont été étudiées en HRTEM à 80 kV à l’aide d’un TEM JEOL JEM-2200CMO, équipé d’un double correcteur (image et sonde) ainsi que d’un monochromateur à double filtre de Wien. Les auteurs ont mis en évidence l’influence des dislocations sur les champs de déformation et on pu, grâce à l’utilisation du monochromateur associé à la technique HRTEM, cartographier précisément la position des atomes uniques de carbone.

CARACTERISTIQUES

Résolution STEM HAADF1) : 0.08 nm 2) (à 200 kV source Schottky) /0,078 nm avec une pointe froide
Résolution en TEM :
point image : 0,19 nm (at 200kV) 0.11 nm with TEM Cs corrector 3) (à 200 kV)
réseau : 0,10 nm

1) With HAADF (high-angle annular dark-field) detector
2) Verified using Ge(112) specimen
3) Option

STEM : de 200 à 150,000,000x
MET : de 50 à 2,000,000x
Canon : Schottky / cathode froide

de 80 à 200 kV 4)s/sup>

4) Option: 60 kV

Platine eucentrique avec déplacement Piezo-électrique
Taille de l'échantillon : 3 mm diamètre
Angle d'inclinaison : +/-25° avec un porte-objet double tilt pour une piece polaire UHR
Déplacements : X/Y: ±1.0 mm
Correcteur STEM de Cs : standard
Correcteur TEM de Cs : optionel
Accessoires : (EDS) / (EELS) / CCD camera, etc.

Pour de plus amples informations, merci de bien vouloir nous contacter.

Les caractéristiques de ce produit peuvent changer sans notification.

GALERIE

Avis d'utilisateurs

‌‌Christian Ricolleau, professeur à l'Université Paris Diderot (équipe Microscopie Électronique Avancée et NanoStructures (Me−ANS) au sein de la fédération de recherche Matériaux et Phénomènes Quantiques), fait le point sur son utilisation de l'ARM200F, upgradé NEOARM.

Avis de Christian Ricolleau

‌‌> article en Anglais